Documents d'expertises RPCA et CoPéGE

RPCA - Évaluation des Réunions de Concertation Pluridisciplinaires en Périnatalité et Parentalité (RC3P) - août 2022

Les réunions de concertations pluridisciplinaires ou staffs médico-psycho sociaux existent en Champagne-Ardenne antérieurement au déploiement soutenu par la fédération des trois réseaux en périnatalité du Grand Est la Coordination rinatale Grand Est (CoPéGE).

Nous pouvons citer par exemple le COAP, Comité Accompagnement Périnatal, mis en œuvre dans l’Aube depuis 2015 qui structure des réunions autour de situations complexes rencontrées par des professionnels du Centre hospitalier de Troyes et de PMI de l’Aube. De la même façon à Saint-Dizier comme à Chaumont les staffs existent depuis plusieurs années.

Au niveau national des expériences similaires montrent l’intérêt apporté tant aux professionnels qu’aux patientes.

D’avril 2017 à décembre 2018, le RPCA a initié des rencontres sur les différents établissements de Champagne-Ardenne pour susciter l’intérêt autour de la mise en place de telles réunions.

La CoPéGE s’est emparée du sujet dès 2017 et a proposé à l’ARS d’inscrire ces dispositifs dans le futur Programme Régional de Santé (PRS).

De façon concomitante, les travaux d’écriture du PRS GRAND EST (juin 2018 2018- 2028) concernant la périnatalité, qui ont débuté par une phase de diagnostic, a pointé les problématiques de rupture dans les prises en charge et d’accompagnement des patientes faute de coordination et articulation. Le PRS GRAND EST a donc acté la mise en place de réunions de concertations pluridisciplinaires telles que proposées par la CoPéGE (cf. Axe stratégique N°6 // 3/ AMÉLIORER LE PARCOURS DE SANTÉ EN PÉRINATALITÉ// Objectif 5).

Ainsi la CoPéGE a écrit une recommandation de mise en œuvre sur le GRAND-EST afin de proposer un modèle similaire sur la région modélisable et servant de guide aux établissements (juillet 2018).

En 2019 le RPCA est retourné auprès des établissements pour relancer, soutenir et renforcer la mise en œuvre.

Une évaluation des dispositifs RC3P mis en œuvre en Champagne-Ardenne devait être lancé en 2020, le contexte sanitaire ne l’a pas permis.

C’est donc en 2021 que nous avons pu organiser les réunions d’évaluation dans un contexte encore perturbé par la crise.

CoPéGE - État des lieux des parcours sur les territoires alsacien et champardennais - sept 2021

L’Agence Régionale de Santé Grand Est a élaboré, en concertation avec différentes instances régionales, une feuille de route (2019-2023) de mobilisation contre les addictions. Cette feuille de route permet de coordonner sur les territoires, des actions autour d’objectifs partagés afin d’améliorer les politiques publiques et d’impulser des changements de comportement durables dans la population.  L’élaboration et la déclinaison locale du parcours de soins des femmes présentant une/des conduite.s addictive.s font partie des missions des Réseaux de Santé en Périnatalité définies dans la circulaire DGOS du 23/07/2015. Afin de répondre à la demande de l’ARS Grand Est, les Réseaux Périnatals ont réalisé un état des lieux sur les parcours mis en place. Il s’agit également d’identifier les points de rupture éventuels en région, de connaître le point de vue des professionnels de la périnatalité concernant l’opportunité de déployer des consultations couplées grossesse – addictions, ainsi que les moyens nécessaires à un éventuel développement de ce dispositif.

Une première évaluation a été réalisée en Lorraine en 2019. Elle a servi de modèle pour réaliser l’état des lieux sur les 2 autres territoires. 

La CoPéGE a donc mené un état des lieux sur les deux territoire alsacien et champardennais via une enquête auprès des professionnels de santé : médecins, sages-femmes, personnel du secteur psychosocial quel que soit le mode d’exercice impliqués dans le suivi prénatal .

CoPéGE - Synthèses outborn et transferts périnataux

Synthèse outborn dans le Grand Est

2020

En 2020, l’Agence Régionale de Santé Grand Est a sollicité la CoPéGE pour une expertise sur les naissances outborn.

La CoPéGE a ainsi rédigé deux documents complémentaires :

  • un rapport reprenant en particulier les axes d’amélioration mis en avant à la suite des RMM dédiées organisées par le RPCA et le RPL,
  • un document de synthèse sur les données 2016-2019 des naissances vivantes des nouveau-nés d’âge gestationnel de 23 SA incluses à 29 SA incluses, en dehors d’une maternité de type III.

Synthèse transferts périnataux dans le Grand Est

2021

En 2020, l’ARS a également sollicité la CoPéGE sur le fonctionnement des transferts périnataux.

Là encore, deux documents complémentaires ont été remis :

  • le premier axé sur le fonctionnement et les procédures des transferts périnataux sur chaque territoire,
  • le second présentant une synthèse des données de transfert 2019.

RPCA-Evaluation des formations "Santé sexuelle et éducation à la sexualité"

Cycle 2018-2019 pour intervenants en milieu scolaire

2018-2019

Le Réseau Périnatal de Champagne-Ardenne (RPCA) a créé en 2017 une Commission Santé Sexuelle et Droits des Femmes (CSSDF). Cette commission est chargée de réfléchir à la mise en œuvre d’actions d’amélioration de la prise en charge ou de prévention sur les thématiques des violences intra familiales, des Interruptions Volontaires de Grossesses (IVG) – cf. Plan régional d’accès à l’IVG Agence Régionale de Santé – et de la santé sexuelle. Parallèlement, le rectorat représenté à la Commission du RPCA a réalisé un état des lieux des besoins en formation sur la santé sexuelle. C’est pour répondre à ce besoin exprimé et conformément à la stratégie nationale citée ci-dessus que la commission a décidé de la mise en œuvre de 4 formations « Santé sexuelle pour intervenants en milieu scolaire » en partenariat avec le Rectorat de Reims.

 

Cycle 2020-2021 pour professionnels de santé

2020-2021

Fort de la première expérience en partenariat avec l’éducation nationale, le RPCA a poursuivi ses réflexions au sein de la commission santé sexuelle et droits des femmes. La commission a ainsi décidé la mise en œuvre d’un cycle de formation dédié aux professionnels de santé. 

Les objectifs sont les suivants :

  • Apporter aux professionnels de santé un regard différent sur leur posture lors des consultations,

 

  • Leur permettre de se sentir légitimes pour interroger leur patient.e. sur leur qualité de santé et vie sexuelle, composantes de la santé en général.

 

  • Eclairer les professionnels sur les fondamentaux de la construction de la sexualité tout au long de la vie afin de repérer, orienter, apporter une part de réponses à des questionnements et fournir des explications sur les transformations, les comportements liés à ces différentes étapes.

RPCA-Expertise accouchements hors établissement

Au vu des données 2016, l’ARS Grand Est a sollicité, en avril 2019, les réseaux de santé périnatale pour une expertise sur le sujet avec un plan d’action à la clé.

Dans un premier temps, le RPCA a mené son expertise sous forme d’une RMM le 30 septembre 2019.
La RMM a permis une analyse d’une partie des dossiers des établissements.
Les objectifs de cette analyse en RMM sont :

  • d’évaluer le parcours des patientes,
  • d’identifier les circonstances évitables et non évitables d’un AHE,
  • d’évaluer les risques significatifs mères et nouveau-nés.

 

Le tout afin d’émettre éventuellement des recommandations de bonnes pratiques pour diminuer ces accouchements hors établissement a priori non volontaires.

Afin d’aller un peu plus loin dans l’analyse, le groupe présent à la RMM a souhaité mettre en œuvre une grille de recueil plus complète avec des critères permettant d’analyser les facteurs ou déterminants de l’AHE et le parcours patiente :

  • rechercher si la patiente a imposé à une sage-femme libérale l’AHE ou si une sage-femme libérale aurait pu favoriser l’AHE (choix de la patiente) ;
  • identifier les problématiques de prise en charge en amont (critère CS < 48 h) ;
  • identifier les circonstances qui ont conduit à l‘AHE (caractéristiques AHE) ;
  • identifier les critères qui majorent la survenue d’AHE (critères de vulnérabilité) ;
  • identifier les comorbidités induites.

CoPéGE -Plan régional d'accès à l'IVG

L’amélioration de l’accès à l’IVG est définie comme priorité nationale et fait partie des missions des réseaux de santé en périnatalité (RSP). L’instruction DGOS/PF3/R3/DGS?/MC1/2015/227 du 3 juillet 2015, relative à l’actualisation et à l’harmonisation des missions des réseaux de santé en périnatalité dans un cadre régional, prévoit que « des améliorations sont attendues dans le parcours de la femme en demande d’interruption volontaire de grossesse (IVG), afin que la coordination des acteurs et l’anticipation des situations difficiles permettent d’assurer une orientation efficace ».

Afin de répondre au mieux à cette demande, un plan régional d’accès à l’IVG a été élaboré par la Coordination Périnatale Grand Est (CoPéGE) en collaboration avec l’ARS Grand Est en 2016. Il comprend un état des lieux des pratiques, réalisé par le Réseau Périnatal Naître en Alsace, le Réseau Périnatal de Champagne-Ardenne et le Réseau Périnatal Lorrain la même année. L’ARS Grand Est a missionné la CoPéGE pour en assurer le suivi et la mise en œuvre.

En 2019, les trois réseaux membres de la CoPéGE ont actualisé l’état des lieux, qui a pour objet de faire le point sur l’offre de soins IVG trois ans après la parution du Plan d’Accès à l’IVG Grand Est.

Ce point d’étape a permis d’actualiser le plan et de reprioriser les actions à mettre en place en fonction des besoins sur chaque territoire tout en renforçant la coopération au niveau régional.

RPCA-État des lieux des sorties de maternité 2017-2018

En 2015, le RPCA a été missionné par l’ARS pour établir un état des lieux des sorties de maternité en matière de coordination entre professionnels de santé et secteurs d’activité.
Cet état des lieux avait pour but d’aboutir à des axes de réflexion pour améliorer l’articulation des professionnels, et ainsi la prise en charge des mères et des enfants dans les premiers temps de sortie de maternité.

Pour commencer cette démarche, un partage d’expériences a été abordé lors de la journée scientifique en périnatalité du RPCA le 5 juin 2015.

Sortie de maternité après accouchement : quel accompagnement des patientes ?

Le PRADO, retour sur le dispositif – CPAM de la Marne
Partage d’expériences autour de la mise en œuvre.
Sage-femme libérale M. Sourdet, Châlons-en-Champagne, établissement de santé CH Saint-Dizier, pédiatre C. Sommer, GCS Épernay, PMI F. Flan, sage-femme, V. Pedroni, puéricultrice PMI 08, médecin généraliste.

Le RPCA a ensuite mis en oeuvre un groupe de travail pour réaliser dans un premier temps l’état des lieux demandé et, dans un second temps, réfléchir à des actions à mettre en œuvre.

C’est ainsi qu’une fiche de liaison vile – Hôpital a été créée.

RPCA-Évaluation cycle de formation "Addiction et Périnatalité" 2014-2017

De nombreux soignants et acteurs en périnatalité sont confrontés à des consommations de substances psychoactives (SPA) chez la femme enceinte. Les femmes concernées ne parlent pas ou peu de leur consommation. Les soignants sont souvent mal à l’aise, peu au fait des comportements liés à l’addiction. De ce fait, le repérage est difficile car il présuppose d’une certaine connaissance de la problématique. Or, la survenue d’une grossesse est un moment opportun pour aborder l’addiction. Mais intervenir dans ce cadre renvoie également à la notion de légitimité et de capacité.

D’où l’idée de proposer par département trois sessions de sensibilisation d’une demi-journée « Grossesse et addiction » suivies d’une formation de trois jours plus approfondie sur un bassin de naissance qui amènent des professionnels des deux champs, la périnatalité et l’addiction, à travailler ensemble et à mieux collaborer auprès des patientes.

Ces actions de formation sont issues du groupe de travail Périnatalité et Addiction qui rassemble des acteurs en périnatalité (sage-femme, puéricultrice, pédiatre, gynécologue), addictologie (EPSM, ANPAA, ELSA) et du CAMSP et qui ont travaillé à la création des programmes de formation.

CONNEXION MEMBRES